Hemorroidectomie De Longo


  • 1- Qu'est ce que des hémorroïdes ?Open or Close

    Les hémorroïdes résultent de la déformation, I'exagération, de pelotons vasculaires normaux, présents à la partie moyenne et haute du canal anal, ultime portion du tube digestif. Ces pelotons vasculaires normaux, constants, constitués d'artères et de veines, sont regroupés en trois coussinets. Si la ou les causes des hémorroïdes ne sont pas clairement élucidées, nul doute que l'effort de poussée pour déféquer occupe une place essentielle dans leur genèse.

    Les hémorroïdes sont classées en trois stades, selon leur importance et leur situation, à l'intérieur du canal anal (stade 1) ou leur protrusion à l'extérieur, appelée procidence (stade 3).

    Les hémorroïdes peuvent être source de plusieurs symptômes: douleurs, hémorragies, démangeaisons, souillures, sensations anormales, crises aiguës de thrombose... Quelque soit leur stade, c'est de l'existence de ces symptômes et non pas de leur stade que dépend la mise en route d'un traitement. En revanche les possibilités thérapeutiques sont largement dépendantes du stade.

    La chirurgie n'est proposée que lorsque les diverses mesures locales ont échoué (pommades, injections, ligatures élastiques, cryothérapie), et/ou lorsque les hémorroïdes atteignent le stade 3, ce qui rend ces mesures peu ou pas efficaces.

    Parmi des diverses techniques opératoires proposées, notre équipe retient deux opérations de conception, de réalisation très différentes : une opération classique dite de Milligan-Morgan, et une technique, d'introduction récente, dite de Longo.

  • 2- Comment se déroule l'intervention ?Open or Close

    Son principe est très différent de celui de l'opération classique. Elle consiste, en effet, non pas à réséquer les tissus distendus par les pelotons vasculaires dilatés, et cela de l'extérieur vers l'intérieur de l'anus (opération classique), mais à supprimer l'apport vasculaire, l'alimentation, au-dessus des hémorroïdes elles-mêmes, à la partie haute du canal anal. De surcroît, l'excès de tissu interne est emporté avec la section des vaisseaux. Ces gestes sont rendus possibles par l'utilisation d'un appareil de suture automatique qui dispose une double rangée d'agrafes métalliques très fines placées sur un disque en anneau.

  • 3- Avantages par rapport a la méthode classiqueOpen or Close

    Les suites opératoires sont marquées par la cicatrisation des trois plaies. Des soins locaux sont nécessaires jusqu'a cicatrisation complète de la peau (environ 15 jours), celle de la muqueuse pouvant être plus longue (20 à 30 jours), exceptionnellement retardée, surtout en cas de fissure associée, jusqu'à 60 jours. Bien entendu, les conséquences ressenties vont diminuer au fur et à mesure que la cicatrisation progresse.

  • 4- Le Post-opératoireOpen or Close

    A long terme vous constaterez une très nette amélioration dans votre vie quotidienne avec disparition des symptômes des hémorroïdes. Il n'y a pas d'incontinence, sauf cas particuliers (incontinence préexistante surtout). Il ne doit pas y avoir non plus de récidives (moins de 1%).

    Mais deux précisions sont nécessaires à ce sujet:

    - Il peut se produire un minime écoulement de sang, filet ou traces, par fissuration de la muqueuse de cicatrisation qui reste fine et fragile.

    - Parfois les hémorroïdes sont tellement volumineuses et surtout circonférentielles qu'il est impossible de les enlever en totalité sans risque de créer une sténose. La majeure partie est alors retirée lors de l'opération et on juge, 3 à 4 mois après, de la nécessité éventuelle d'une intervention complémentaire.

  • 5- ConclusionOpen or Close

    Dans cette technique il n'existe pas de plaie visible mais une ligne d'agrafes située au niveau de la muqueuse rectale (en zone non sensible à la douleur).

Haut de Page